Décorer

Dans quel sens poser un parquet ?

Ça y est, vous avez fait votre choix de type de revêtement, de finition et de méthode de pose (ou pas d’ailleurs, nous y reviendrons). Vous avez acheté le bon nombre de mètres carrés en prévoyant une petite marge pour les coupes, vous avez laissé votre revêtement s’acclimater dans la pièce de pose pendant 24/48 heures. Votre motivation est à son maximum, vous êtes prêt à commencer, mais… dans quel sens commencer, dans quel sens poser ses lames de parquet ?  

Alors oui, dans la plupart des cas, cette question se pose en amont du chantier, il n’empêche que ce n’est pas une question aussi simple qu’il n’y parait.

Comment choisir dans quel sens poser un parquet ?

Voici quelques règles de base pour éviter de commettre une erreur et vous permettre de faire un choix pertinent :  

  • Toujours chercher à poser, si possible, les lames perpendiculairement à la source principale de lumière de la pièce.  
  • Allonger l’espace en choisissant une pose dite « verticale » soit dans le sens de la longueur, plus facile lors de la mise en œuvre, ce sens de pose donne un effet de profondeur à la pièce.  
  • Rééquilibrer l’espace avec une pose « horizontale » perpendiculaire à la plus grande longueur de la pièce, dans le cas où vous souhaitez atténuer la sensation de longueur d’une pièce.  
  • Il est possible d’utiliser un seul sens de pose pour toutes les pièces d’un étage ou d’en changer à partir des différents seuils de porte.  
  • N’ayez pas peur de réaliser une « pose à blanc » avec quelques lames afin de vous faire une idée visuelle avant de rentrer dans le vif du sujet.  

Voilà, vous avez désormais en votre possession les quelques petits conseils qui feront la différence pour poser votre parquet de la façon qui convient le mieux à votre intérieur.  

En parlant de la façon de poser qui conviendra le mieux, avez-vous déjà fait un choix entre le parquet flottant et le parquet collé ?  

Pose de parquet, pose flottante ou pose collée ?  

Après avoir choisi le matériau que l’on souhaite pour chez soi, reste à savoir quel type de pose privilégié (si le revêtement choisi vous offre le choix). Il n’est pas toujours simple de trancher entre le parquet flottant et le parquet collé. 

Les avantages des deux méthodes de pose de parquet :  

Le parquet flottant est aujourd’hui le choix le plus fréquent lorsqu’il s’agit de mettre en place un revêtement de sol. Posées sur une sous-couche, les lames sont fixées entre elle et non directement au support. En plus d’apporter souplesse et confort de marche, c’est aussi la solution la plus rapide, la plus simple et la moins chère à mettre en œuvre. Pour découvrir notre gamme de parquet flottant: https://www.alsabrico.fr/decorer/revetements-de-sols/parquet-flottant-en-liege/

Les parquets collés assurent quant à eux une stabilité et une durée de vie supérieur à l’ensemble des revêtements de sol tout en garantissant un plus grand confort acoustique. En effet, les lames directement collées au support étouffent mieux les bruits d’impact que les lames flottantes. Ils sont également parfaitement compatibles avec les planchers chauffants. 

Nous laissons ici de côté la pose clouée car nos parquets n’offrent pas la possibilité de ce type de pose, réservée aujourd’hui à des chantiers très spécifiques.  

Les limites de chacune des méthodes de pose :  

Les deux méthodes ont également des inconvénients qui peuvent parfois vous aider ou vous contraindre dans votre choix.  

  • La pose flottante peut avoir un effet « caisse de résonance », une sous-couche isolante doit être posée dessous pour assurer le confort acoustique de votre pièce. Un revêtement flottant résiste moins bien à l’humidité et est parfois déconseillé dans le cadre d’un chauffage au sol.  
  • Les principaux inconvénients de la pose collée concernent le coût de la colle qui représente souvent une partie non négligeable du budget sol. De plus, il sera plus difficile voire impossible de démonter ce revêtement le jour où vous souhaiterez en changer, mieux vaut donc faire le bon choix dès le départ ! 

Nous serions heureux de savoir ce que vous en pensez.

Laisser un commentaire

20 − 4 =

Menu