Isoler

Isolation laine de mouton, oser l’isolant d’origine animale.

La laine de mouton est aujourd’hui un des rares isolant d’origine animale disponible sur le marché. Si les isolants en plumes de canard commencent tout doucement à apparaitre sur le marché des isolants, l’isolation en laine de mouton conserve une belle longueur d’avance.  

Découvrez nos produits en laine de mouton : https://www.alsabrico.fr/isoler/materiaux-d-isolation-ecologique/laine-de-mouton/

Les avantages et les inconvénients d’un isolant en laine de mouton :  

Bien entendu quand on parle de laine de mouton, les premières choses qui nous viennent à l’esprit sont la chaleur et le confort. Cette réputation n’est pas volée, une isolation en laine de mouton sera particulièrement efficace pour protéger votre habitation du froid. Elle ne sera en revanche pas la laine la plus efficace pour lutter contre les chaleurs estivales. 

La laine de mouton, les atouts d’un isolant presque parfait :  

Dotée d’un lambda situé autour de 0,035 W/m.K, l’isolation en laine de mouton se classe parmi les isolants écologiques les plus performants thermiquement. Ce chiffre lui permet d’atteindre la résistance thermique requise avec une épaisseur standard mise en œuvre. Un peu plus de 14cm pour l’isolation de murs par l’intérieur et environ 25cm pour une isolation de rampants par exemple.  

La laine de mouton régule également très bien l’humidité, ce qui lui permet, en fonction du contexte, d’être potentiellement posée sans pare-vapeur. Elle peut par exemple absorber environ 30% de son poids en eau sans que cela n’altère ses performances. En plus de sa capacité de régulation de l’humidité la laine de mouton agit aussi comme un filtre à air naturel et participe ainsi à assainir l’air intérieur.  

Une faible empreinte carbone :   

Le côté écologique et local de la laine de mouton est également quelque chose de très intéressant.  

Dans la grande majorité des cas la laine de mouton est produite et fabriquée en France. Ceci va permettre de réduire les besoins en transport et donc l’empreinte carbone d’un isolant en laine de mouton. De plus, la laine de mouton est totalement renouvelable et recyclable. 

En contrepartie, la laine de mouton doit être traitée contre les parasites comme les mites par exemple. Malheureusement ces produits peuvent, dans un souci d’efficacité à long terme, ne pas être totalement naturels.  

Un poids plume pour les isolants en laine de mouton :  

La laine de mouton possède une densité trois à quatre fois plus faible que d’autres isolants écologiques et biosourcés comme la laine de bois ou de chanvre par exemple. Ce poids très faible (entre 15 et 20 kilos du mètre cube) permet aux isolants en laine de mouton, notamment en rouleau, d’être le choix parfait pour une pose sur des structures fragiles ou mobiles. Il est important de signaler que cette densité particulièrement faible n’empêche pas la laine de mouton d’être un bon isolant phonique.    

Laine de mouton FIBRANATUR

Isolant en laine de mouton sous forme de rouleau

A qui l’isolation en laine de mouton s’adresse-t-elle ?  

Après avoir vu l’ensemble des caractéristiques propre à la laine de mouton, on peut constater que c’est un isolant de qualité mais qui peut ne pas correspondre à tout le monde. En revanche, sa singularité peut lui permettre de coller parfaitement à certains besoins.  

Les qualités thermiques de ces isolants vont être particulièrement appréciables dans les régions les plus fraiches et les plus humides comme les régions montagnardes par exemple. Finalement la laine de mouton est parfaite pour isoler les bâtiments proches des endroits où vivent les moutons ! Le raccourci est un peu gros mais plutôt logique, encore une fois la nature fait bien les choses.  

En dehors des montagnards, des grands frileux et des propriétaires de bergerie l’isolation en laine de mouton colle aussi parfaitement à un autre profil ; les personnes souhaitant isoler efficacement une habitation légère ou mobile. Van aménagé, yourte, roulotte, vieille caravane… Toutes les propriétés de ces isolants correspondent. Légers, ils ne viendront pas alourdir l’ensemble, efficaces face au froid ils apporteront un confort incomparable à ces intérieurs originaux, résistants à l’humidité ils s’adapteront aux conditions changeantes propres à ces habitats alternatifs.  

Cet isolant est donc en quelque sorte le mouton à cinq pattes des isolants biosourcés, plutôt rare avec des qualités bien particulières, il représente l’isolant idéal dans certaines situations.  

Nous serions heureux de savoir ce que vous en pensez.

Laisser un commentaire

1 × quatre =

Menu