ActualitésIsoler

Isolation phonique d’un mur mitoyen

Moins chère à l’achat par rapport à une maison individuelle à surface égale, les avantages existent pour les maisons mitoyennes. La proximité avec les voisins peut en être un, vous profitez un peu de leur chauffage, de leur surveillance lorsque vous partez en vacances etc. Mais cette proximité peut devenir un problème avec les bruits, l’impression d’habiter avec eux, entendre sa télé autant que celle du voisin. L’achat d’une maison mitoyenne peut parfois s’apparenter à l’achat d’un appartement à l’usage.  L’isolation phonique représente donc une véritable opportunité pour votre habitat.

Mur mitoyen : la définition 

Un mur mitoyen est un mur partagé entre deux maisons et représentant la limite entre les deux propriétés. Il appartient en totalité aux deux propriétaires, chacun n’est pas juste propriétaire de son côté du mur, c’est une sorte une copropriété. Quoi qu’il en soit, un propriétaire peut accrocher quelque chose ou construire quelque chose contre « son côté » du mur. A condition de ne pas compromettre la solidité du mur. Un des copropriétaires peut donc sans problème engager des travaux d’isolation phonique de son côté du mur, à ses frais évidemment. Car ce n’est pas parce que c’est son voisin qui fait du bruit que c’est lui qui va payer malheureusement…  

En tout cas, n’hésitez pas à en parler avec votre voisin avant de lancer des travaux. Même si ce n’est pas obligatoire, c’est toujours mieux et ça permet d’entretenir de bons liens. N’oubliez pas que le voisin partage quand même un mur avec vous !  

back to menu ↑

Meilleur isolant phonique mur :  

Bien choisir votre isolant phonique n’est pas toujours aisé, quel matériau choisir, quelle épaisseur pour être suffisamment efficace, comment le poser, quelle finition choisir ? Petit tour d’horizon des solutions écologiques les plus efficaces qui s’offrent à vous avec les matériaux Alsabrico. Eh non, on ne parlera pas de laine de verre ici !  

Principes de l’isolation phonique :  

Juste avant de vous présenter les différents matériaux d’isolation, nous allons vous poser une question. Connaissez-vous les trois principaux éléments qui font la qualité de votre isolation phonique ? Le respect de ces principes va définir si oui ou non, vous continuerez à entendre les conversations de vos voisins, alors soyez attentifs.  

La loi la plus logique est celle de l’étanchéité à l’air. En effet, le son se propage dans l’air. Une cloison qui n’est pas entièrement étanche ne peut donc pas être efficace phoniquement. 

Ensuite, il y a la loi de la masse, car plus un matériau est lourd, plus il sera performant. L’installation d’un matériau lourd n’est cependant pas toujours envisageable. C’est pourquoi la loi la plus utile et importante à comprendre est celle de « masse-ressort-masse », notamment en rénovation. Elle permet d’obtenir de bons résultats sans ajouter trop de poids sur la structure existante.  

Principe d'affaiblissement acoustique masse-ressort-masse

Le principe de « masse-ressort-masse » est relativement simple. Il consiste à concevoir une double paroi avec des plaques de plâtres, ou mieux des plaques de fermacell. L’espace vide entre votre mur et la cloison sera rempli par un isolant qui joue le rôle de ressort, en absorbant les vibrations des sons.  

La création d’une contre cloison est surement la méthode la plus compliquée à mettre en place. Cette solution est également la plus volumineuse mais c’est bien souvent la plus performante.  

Top 3 des meilleurs isolants phoniques pour mur de notre gamme :  

Le liège naturel, il apporte une masse supplémentaire élevée. A partir de 30 ou 40mm d’épaisseur, le liège permet d’obtenir des résultats très intéressants en termes d’isolation phonique. Les plaques de liège peuvent être soit collées et/ou chevillées directement au mur. Ensuite, soit elles peuvent être directement enduites, ou être utilisées comme « ressort » dans la création d’une contre cloison.  

Le coton, conçu à partir de vêtements et tissus recyclés est un isolant flexible et léger qui peut jouer le rôle de ressort. Au sein d’une installation « masse-ressort-masse », il est l’isolant qui possède le rapport poids/performances le plus intéressant. Pour mettre en œuvre les panneaux de coton, seule la solution de la contre cloison est envisageable. Il n’est pas possible d’enduire ou de peindre directement sur des isolants à base de laine. Cela parait logique mais on en a vu quelques-uns qui étaient tentés de poser la question.   

La ouate, mélangée au chanvre est un matériau idéal pour réaliser une isolation phonique de qualité notamment pour les cloisons de faibles épaisseur. Les panneaux de ouate et chanvre possèdent également des qualités d’isolation thermiques intéressantes.  

back to menu ↑

Quelle est la différence entre isolation phonique et acoustique ?   

On a souvent tendance à faire l’amalgame entre l’isolation phonique et acoustique, ce n’est pourtant pas tout à fait la même chose. Ici, nous parlons exclusivement d’isolation phonique, qui consiste à s’isoler des bruits extérieurs au logement ou à la pièce. Quant à elle l’isolation acoustique est plus une correction qu’une isolation. Elle consiste à garantir le confort acoustique d’une pièce par rapport aux sons produits à l’intérieur de celle-ci, pour limiter la résonance notamment.  

Pour résumer, nous pouvons dire que l’isolation phonique est pour se protéger des bruits provenant de l’extérieur tandis que l’isolation acoustique sert à se protéger des bruits provenant de l’intérieur.  

back to menu ↑

Comment faire une isolation phonique efficace ?  

Réussir son isolation phonique, c’est tout un programme. Il n’est pas simple d’avoir des données chiffrées qui permettraient de se rendre compte du gain précis entre avant et après la mise en place de l’isolation. Les sons se mesurent en décibels et seul un acousticien peut les mesurer précisément. Faire appel à un professionnel du son peut s’avérer utile mais cela a un coût, et vous pouvez sans problème vous en passer dans la plupart des cas.  

La réussite de votre isolation se mesurera principalement avec le gain en confort de vie au quotidien. Si vous choisissez les bons matériaux, que vous suivez les règles de mise en œuvre et autres préconisations, ce gain sera important. Vous saurez l’apprécier sans forcément en connaitre les données chiffrées précises en décibels.  

Enfin, pour réussir une isolation phonique, soyez vigilant aux autres éléments qui composent la surface à isoler. En effet, les menuiseries, prise électriques et interrupteurs, bouches de ventilations, sont des éléments à vérifier. C’est souvent par ces points sensibles que les nuisances sonores se faufilent.  

Découvrez également comment isoler vos rampants et quel isolant choisir juste ici.

Nous serions heureux de savoir ce que vous en pensez.

Laisser un commentaire

vingt − quatorze =

Menu