ActualitésIsoler

Isolation phonique : le guide d’achat

Bienvenue dans votre guide d’achat concernant l’isolation phonique, où vous y retrouverez toutes les informations nécessaires pour le choix des matériaux et l’importance d’isoler phoniquement votre habitat.

Qu’est ce que l’isolation phonique ?

L’isolation phonique a pour but d’atténuer ou de supprimer la propagation des bruits intérieurs ou extérieurs d’un lieu de vie.

Mais pourquoi parle-t-on de bruits, et non pas de sons ? Tout simplement parce que la différence entre les deux, c’est que le son, on l’apprécie, le bruit lui nous dérange. Ces bruits peuvent être de différents types : aérien, ambiants, bruits d’impacts, blanc, rose, liquidien, etc. La liste est encore longue, ne nous y attardons pas trop.

Alsabrico vous propose des produits naturels (liège, fibre de bois, chanvre, etc.) sous diverses formes (plaques, rouleau, granulés, etc.) ayants des caractéristiques phoniques propres à chacun pour isoler les bruits votre habitat.

back to menu ↑

Et l’isolation acoustique dans tout ça ?

L’acoustique c’est la science du son. Autrement dit, c’est exactement la même chose que le phonique, la seule différence c’est que l’acoustique traite l’ensemble des bruits, le phonique traitant spécifiquement des bruits de voix.

Dans le milieu de l’isolation du bâtiment, on ne fait pas vraiment de différence entre les deux. Vous pouvez employer le terme qu’il vous plaira, on ne vous en voudra pas.

Nous avons quand même mené notre petite enquête pour savoir pourquoi le terme « phonique » domine « acoustique » dans le domaine de l’isolation de l’habitat : il y a quelques décennies, les bâtiments étaient constitués de murs de béton ou de briques, la plupart du temps sans aucune isolation, ni intérieure, ni extérieure.

De ce fait, on entendait aisément le voisin du dessus ou d’à côté lorsqu’il parlait. Et comme le phonique traite des bruits des voix, quelques années après, les isolants intérieurs phoniques (anti-voisins donc) ont vu le jour.

Par la suite, d’autres isolants sont apparus, notamment ceux qu’on applique à l’extérieur des bâtiments pour réduire les nuisances sonores liées par exemple aux trafics routiers, aux bruits aériens ou à l’environnement. On appelle cela aussi de la pollution sonore.

Voilà une belle anecdote pour impressionner vos amis en soirée n’est-ce pas ?

Le coefficient d’absorption acoustique

Trois mots qui rapportent gros au Scrabble ! Et qui vous aideront surtout à vous y retrouver lorsque vous devez choisir un isolant phonique en fonction de votre projet.

Le coefficient d’absorption acoustique définit le rapport entre le bruit absorbé et le bruit entrant dans un matériau. Le coefficient d’absorption (αw) se situe entre 0 et 1. Pour résumé, un matériau présentant un coefficient d’absorption αw= 0,6 signifie qu’il absorbe 60% du bruit entrant. Autrement dit, plus il est proche de 1, meilleur il est. On parle alors d’affaiblissement acoustique du bruit.

Autre petit rappel : le terme décibel (dB), que vous retrouverez dans nos fiches techniques, désigne l’intensité des sons. De 0 dB (inaudible) à 120 dB (limite audible pour l’homme), l’isolation phonique permet une atténuation des bruits.

back to menu ↑

 L’isolation thermique et vibratoire

Nous n’allons pas nous attarder sur le sujet, néanmoins il est nécessaire que vous maîtrisiez ces deux termes pour continuer à lire cet article.

Sans surprise, l’isolation thermique dans le bâtiment tend à améliorer les performances énergétiques de l’habitat en y appliquant dans la composition des parois extérieures ou intérieures des isolants de toutes natures et de toutes formes. Un isolant peut être à la fois bon thermiquement et phoniquement. Un autre peut être très bon phoniquement mais peu avec moins de résistance thermique et vice-versa.

Mais comment bien choisir ? Pour cela, vous pouvez faire appel à notre service technique via le chat, qui vous orientera vers les meilleures solutions par rapport à votre projet de travaux et vos besoins spécifiques.

L’isolation vibratoire quant à elle, s’applique plus particulièrement dans les domaines industriels ou mécaniques car les vibrations émises par les machines et les équipements nécessitent des calculs bien spécifiques au bon fonctionnement de ces derniers.

back to menu ↑

Où puis-je isoler phoniquement dans ma maison ?

Toute la structure de votre maison peut être traité avec un isolant phonique, aussi bien vos murs porteurs que vos cloisons intérieures, autant vos combles perdus que vos rampants de toitures ou encore votre plafond dans la cave ou celui de votre salon. Qu’il s’agisse de neuf ou de rénovation, les isolants phoniques s’adaptent à vos projets, d’une part via leurs formes, mais aussi par le type de pose ou de fixation : collage, vissage, clouage, soufflage, etc.

L’isolation phonique des sols

Photo isolation des sols STEICO BASE

Pour l’isolation des sols, l’isolant acoustique est généralement posé en sous-couche, c’est-à-dire qu’un autre revêtement viendra le recouvrir par la suite, généralement un parquet flottant ou massif. Il peut également être posé en complément de la mise en œuvre d’une chape dans le cas d’un plancher chauffant par exemple. De très faible épaisseur, il permet d’améliorer le confort de marche, d’absorber phoniquement les déplacements les usagers de l’habitat, les chocs par poinçonnement (talon de chaussures), mais aussi les vibrations de certains équipements comme la machine à laver par exemple.

L’isolant phonique au sol, ou sous-couche acoustique, peut-être en liège ou en fibre de bois. Un de nos best-seller dans cette catégorie est la sous-couche en caoutchouc liège. Dans vos combles perdus, vous pouvez dérouler de la laine de coton ou y mettre des panneaux dans votre plancher bois mais la meilleure option reste la pose de fibre de bois, de coton ou de ouate de cellulose en vrac. Application manuelle ou par soufflage, en plus d’améliorer l’aspect phonique, vous apportez un confort thermique complémentaire à votre habitat.

L’isolation phonique du plafond

Au plafond, à vous de choisir, apparent ou non, recouvert d’une peinture ou masqué dans un faux plafond, l’isolant phonique se colle, se visse ou se clou aisément en fonction de votre support : dalle béton, hourdis, solives bois, etc. Vous pouvez par exemple intégrer dans votre plancher bois du panneau de ouate de cellulose, qui est au passage un excellent isolant thermique.

Utiliser du liège expansé pour isoler le dallage de votre cave par chevillage : imputrescible et résistant aux variations de température et d’hygrométrie, il vous assurera un confort acoustique optimale si vous avez dans votre sous-sol un atelier, des équipements qui peuvent nuire au confort de votre habitat comme une machine à laver qui tourne la nuit par exemple.

L’isolation phonique murale

panneau isolant en coton LE RELAIS METISSE - isolation murale

En termes d’isolation phonique mural, les produits sont nombreux. En rouleaux, en plaques, en granulés ou en vrac. Sur des murs extérieurs, brique ou béton, on privilégiera des panneaux rigides comme du liège. Sa résistance aux conditions météorologiques lui permet d’assurer un confort phonique optimal tout au long de la vie de vote bâti. Les systèmes de mises en œuvre actuels vous permettent de recouvrir votre isolant mural d’un treillis d’armatures marouflage puis d’un revêtement à base de chaux. Les murs extérieurs en ossature bois peuvent être remplis de panneaux fibre de bois ou de ouate de cellulose.

Pour les cloisons de séparation, une laine en rouleau peut apporter un confort acoustique entre deux volumes. Pour le doublage de vos murs intérieurs (contre-cloisons) ou des murs mitoyens ce type de produit peut aussi être utiliser. Attention toutefois à ne pas dégrader l’isolation lorsque vous devez y passer des gaines fluides (ventilation type VMC) ou d’électricité pour la distribution et l’évacuation de vos divers réseaux. Parlez-en à nos talentueux conseillers techniques, ils vous orienteront vers la meilleure solution d’application.

L’isolation phonique de toiture

Pour la toiture, tous les types d’isolants phoniques sont utilisables. Par l’extérieur le procédé dit « sarking » vous permet d’isoler phoniquement avec de la fibre de bois sans toucher à l’intérieur de votre habitat. Utile donc dans le cadre d’une rénovation par exemple. Par l’intérieur, vous pouvez aussi bien appliquer des granulés de liège ou du vrac, mais aussi y mettre des panneaux ou rouleaux de quelconque nature. Si vos combles sont aménagés, un bon isolant phonique atténuera les bruits comme le vent ou la pluie. Attention tout de même à vérifier que votre système d’isolation phonique est complet et sain. Une petite étude peut être nécessaire lors d’une construction ou d’une rénovation pour définir l’épaisseur d’isolant phonique à fournir, le type de frein-vapeur ou de pare-pluie pour la bonne étanchéité à l’air à mettre en œuvre, le type de fixation nécessaire, etc.

back to menu ↑

Quel matériau pour l’isolation phonique ?

Maintenant que nous avons bien cerné les différents termes et évoqué les domaines d’application dans le bâtiment, intéressons-nous aux avantages de ces différents isolants phonique. Nous passons ici en revue tous les matériaux que nous mettons à votre disposition.

Le liège, un isolant phonique incontestable

Si vous nous posiez la question « Quel est le meilleur isolant naturel phonique ? » Pour nous c’est incontestablement le liège. Murs, sols, plafonds, il s’applique sur toutes les surfaces. Ses propriétés acoustiques ne sont plus à louer, il reste et restera un best-seller. Il est présent à l’état naturel ou expansé ainsi que sous toutes les formes possibles (rouleau, plaques, granulés, etc.) et s’adapte parfaitement à tous vos projets.

Un besoin = une solution liège à coup sûr ! Pour rappel, le liège expansé est un liège naturel qui s’est fait chauffer à haute température afin de le gonfler et d’y ajouter de l’air pour augmenter ces performances thermiques. En extérieur, il résistera aux intempéries et aux nuisibles comme des rongeurs. En intérieur, différentes finitions bruts ou plus originales permettent de décorer vos murs. Nous proposons également dans notre large gamme de produit une variante avec un panneau liège et fibre de coco.

Panneau de liège naturel 100mm

Panneau de liège naturel aggloméré pour l'isolation phonique de murs intérieurs, de sols, plafonds, combles.

La fibre de bois comme isolant phonique

100% écologique et non-inflammable, ce produit aussi performant phoniquement que thermiquement est multi-fonctionnel. Présent en panneaux d’épaisseurs diverses ou en vrac, il s’adaptera aux contraintes techniques de votre habitat. Dans les rampants de toiture, aux plafonds ou aux murs, vous utiliserez le produit en panneau. Sa rigidité facilite sa pose, et il ne se tasse que très peu avec le temps. Pour isoler dans un plancher bois ou dans des combles perdus au sol, la solution du vrac par application projetée est la meilleure solution.

Fibre de bois rigide Steico therm

Panneau rigide à bords droits en fibre de bois écologique et recyclable pour l'isolation thermique intérieure et extérieure.

L’isolation phonique en ouate de cellulose

Si vous cherchez en plus d’une isolation phonique, un très bon complément thermique, la ouate de cellulose est un très bon compromis. Abordable sur le plan économique, vous pouvez l’appliquer en panneau ou en vrac dans les murs, vos planchers ainsi que vos plafonds. Associé à du chanvre, la ouate de cellulose devient qualitativement encore plus écologique qu’elle ne l’est déjà.

Panneau de ouate de cellulose et chanvre 100mm

Biofib’ouate est un isolant biosourcé composé de ouate de cellulose (60 %) et de fibres de chanvre (25 %)

L’isolation phonique en laine de mouton

La laine de mouton en feutre permet la rupture des ponts phoniques sous planchers, cloisons etc… dans votre habitat.

Feutre de laine de mouton en rouleau Fibra Natur

Le feutre de laine de mouton certifié Pure Laine permet la rupture des ponts phoniques sous planchers, cloisons...

Et pour finir… en laine de coton

C’est un produit issu du recyclage de coton de jean (oui le vêtement) Les caractéristiques phoniques et thermiques sont sensiblement identiques à la ouate. Disponible en panneaux, rouleaux ou vrac. Son application est possible dans toutes les configurations. Ce peut être intéressant de réaliser l’ensemble de vos travaux neufs ou de réhabilitation avec le même produit sous différents aspects.

Panneau en coton recyclé 100mm

Panneaux flexibles en coton recyclé pour l'isolation thermique des bâtiments, composé de coton recyclé (85 %) et de Liant polyester (14 %)

back to menu ↑

Sous quelle forme choisir ses matériaux ?

Isoler phoniquement avec du vrac :

On appelle grossièrement ainsi des « flocons » de matériaux comme le coton ou la fibre de bois. L’un des avantages de ce produit est sans doute sa capacité à remplir intégralement les espaces lors de sa mise en œuvre. Souvent utilisé pour isoler les planchers entre solives ou dans les rampants de toiture, il peut également remplir les murs intérieurs et extérieurs. Le vrac s’applique manuellement ou mécaniquement à l’aide d’une machine à souffler.

Isoler phoniquement avec des granulés :

Plus petit que le vrac, le granule de liège présente d’abord un attrait écologique. Ce dernier est issu de bouchons de liège recyclés. Il s’applique par épandage manuel aussi bien dans les murs ou les planchers. Dans certains cas, un frein vapeur doit être ajouté pour respecter la bonne diffusion de la vapeur d’eau dans la composition de vote paroi.

Isoler phoniquement avec de la bande résiliente :

Beaucoup d’avantages de mettre en œuvre ce produit, surtout dans le cadre de travaux neufs. La bande s’insère entre la jonction d’éléments composés de matériaux différents (mur ossature bois sur une dalle béton, menuiserie bois sur mur ossature bois, etc.). Elle réduit les passages thermiques, phoniques et augmente l’étanchéité du bâti. La bande résiliente peut aussi être utilisée à des fins esthétiques : demandez à nos supers conseillers pour plus d’informations à ce sujet !

Isoler phoniquement avec des baffles :

Ce produit est destiné à l’insonorisation professionnelle de locaux, grands volumes et lieux publics. Il redistribue et régule la diffusion du volume sonore en fonction des contraintes de votre espace et de vos attentes. Disponible en panneau ou en rouleau, la baffle que nous proposons est composé à 85% de coton recyclé. Une étude acoustique peut être réalisée en amont pour dimensionner et choisir le bon calepinage des panneaux absorbants.

Désormais vous savez tout sur l’isolation phonique, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’informations complémentaires.

Nous serions heureux de savoir ce que vous en pensez.

Laisser un commentaire

quatre × 2 =

Menu