ActualitésIsoler

Comment calculer la résistance thermique (R) d’un isolant ?

Découvrez dans cet article comment interpréter et calculer la résistance thermique (R) d’un isolant. Pour éviter les grandes disparités économiques liées à votre consommation en chauffage, privilégiez une isolation thermique de qualité. Notamment, si vous voulez faire vous-même l’isolation thermique de votre habitation et de ses différentes surfaces. Avant de vous lancer, plusieurs termes sont à connaître et particulièrement, comprendre ce qu’est la résistance thermique et ses modalités.

À propos de l’isolation thermique

Afin de comprendre au mieux l’enjeu de l’isolation thermique et les coefficients concernant l’isolation, voici les définitions des termes à connaître :

  1. L’isolation thermique est la capacité d’une paroi à conserver la chaleur au sein d’une pièce, face aux différentes températures provenant de l’extérieur.
  2. Le lambda (λ) à divers usages, selon la langue employée. En France, le lambda est utilisé pour déterminer la conductivité molaire ionique intervenant dans le calcul de conductivité (loi de Kohlrausch).
    Le lambda est une valeur essentielle pour calculer la résistance thermique. Vous trouverez le lambda d’un isolant thermique sur sa fiche technique, exprimé en Watt par mètre Kelvin (W/M.K).
  3. L’épaisseur est la largeur d’un panneau ou d’un rouleau d’un isolant. La plupart du temps, exprimé en ‘millimètre’. L’épaisseur d’un isolant est la seconde donnée essentielle pour calculer une résistance thermique.
  4. La Résistance thermique (R) symbolise la performance thermique contre le froid de l’isolant, exprimé en m² K/W.  C’est notamment avec cette donnée et/ou valeur qu’on jauge la performance de l’isolant. (Retrouvez ci-dessous la formule de la résistance thermique).
  5. L’inertie thermique d’un isolant exprime l’absorption des variations de température entre l’extérieur et l’intérieur, soit sa capacité à réguler celle-ci. En outre, l’inertie thermique permet d’atténuer les effets des fortes chaleurs (les canicules) et les grands froids. De plus, le déphasage thermique est à inclure dans l’inertie thermique. Le déphasage thermique permet à votre isolant de diffuser la température accumuler par les rayonnements solaires en fin de journée plutôt que dans la matinée. Autrement dit, l’inertie thermique d’un isolant est la capacité d’absorber la différence de température et de diffuser cette même température sur la durée, pour de ne pas subir un choc thermique au sein de son habitation.

Vous l’aurez compris, la résistance thermique et tout ce qu’elle englobe est la clef de voûte pour réduire ses dépenses énergétiques tout au long de l’année.

La formule de calcul de la résistance thermique

En reprenant les informations ci-dessus, il faut dans un premier temps calculer la résistance thermique (R) de l’isolant, soit R = épaisseur / lambda. Afin d’illustrer le calcul de la résistance thermique, prenons un isolant disposant d’une épaisseur de 100mm avec un lambda de 0,04. En appliquant la formule on obtient : 0,1/0,04= 2,5 R.

À savoir : plus le lambda est faible, plus la résistance thermique est bonne.

La résistance thermique et les avantages des isolants écologiques

Découvrez le lambda de tous nos isolants écologiques dans notre comparatif des cinq meilleurs isolants thermiques écologiques.

Pourquoi s’équipé d’isolant écologique ?

  1. L’inertie thermique et le déphasage thermique de nos isolants naturels vous permettent d’améliorer la régulation de la température toute l’année, dans vos pièces. Cela procure un réel confort thermique
  2. Les isolants écologiques sont durables et stables car ils ne se compactent pas avec le temps et résident mieux à la condensation
  3. Ils sont faciles à manipuler (découpe et pose attrayante)
  4. Nombreux sont les isolants qui bénéficient des certifications permettant d’en garantir la pose et le cas échéant de bénéficier de crédit d’impôt.
  5. Les isolants bio-sourcés ont également l’avantage de réguler l’hygrométrie des pièces en supprimant l’accumulation de l’humidité dans les matériaux.
Laine de bois flexible : Isolation thermique

Isolant thermique pour les sols, cloisons,combles et toitures

Pour conclure, une fois que vous vous êtes appropriées la formule de la résistance thermique, il est simple de calculer la performance thermique d’un isolant. il faut regarder le lambda et l’épaisseur de l’isolant puis appliquer la formule décrite dans l’article. Pour tous vos projets d’isolation thermique choisissez une entreprise qui met à disposition des produits écologiques et performants.

Nous serions heureux de savoir ce que vous en pensez.

      Laisser un commentaire

      5 − 3 =

      Menu