Isoler

Quelles sont les différences entre le liège naturel et le liège expansé ?

Les différences entre liège naturel et liège expansé

Dans cet article, vous trouverez les grandes différences entre le liège naturel et expansé.

Comparatif entre liège naturel et liège expansé

Plaque de liège naturel
Plaque de liège expansé
Plaques de liège
naturel
Plaques de liège
expansé
Les + du produitExcellent isolant acoustique
Haute densité

100% naturel
Excellent isolant thermique
Possibilité d’isolation intérieure et extérieure
Hydrofuge

Isolation phonique

Isolation phonique moyenne avec une réduction de 27 décibels. Réduit le son et les bruits d’impact.


Le liège naturel est plus efficace pour ce type d’isolation.


Isolation thermique

Lambda : 0.042 W/m°C

Lambda : 0.040 W/m°C. Forte inertie thermique


Compatible pour une isolation extérieure


Non

Oui

Procédé de fabrication

Concassage de l’écorce de chêne-liège

Surchauffage du liège à la vapeur d’eau, qui s’expand et se soude en bloc

SupportsPlafonds, sous-planchers, murs, cloisons, chapes…Chapes, cloisons, planchers, combles, toitures et façades…

Finition du produit

Avant l’application d’un enduit ou d’une peinture : application d’un primaire tel que le AURO n°117

Avant l’application d’un enduit ou d’une peinture : application d’un primaire tel que le AURO n°117


Densité

180 kg/m3 +/- 10%

140 kg/m3 +/- 10%

Méthode d’application


Pose flottante ou pose collée (en fonction de l’application)

Pose flottante ou pose collée (en fonction de l’application)

Résistance aux charges

> 5 tonnes au m². Convient sous chape

> 3 tonnes au m². Convient sous chape

Résistance
au feu

Classe E

Classe M2

D’où provient le liège ?

Le liège provient d’un arbre à feuilles, le Chêne-Liège et plus précisément de son écorce.

C’est un produit qui possède une faible densité, ce qui le rend très performant en isolation phonique mais aussi thermique, selon le mode de fabrication utilisé. En effet, dans le domaine de l’isolation, il existe deux types de liège, le liège naturel et le liège expansé. L’un apporte une meilleure isolation phonique tandis que l’autre sera plus performant en termes d’isolation thermique.

Procédé de fabrication du liège :

  • Le liège expansé, obtenu grâce à un procédé naturel, résulte du surchauffage du liège à la vapeur d’eau. C’est ainsi que, sous la chaleur, il s’expand et se soude naturellement en bloc compact grâce à sa subérine. 
  • Le liège naturel est quant à lui issu du concassage de l’écorce du chêne-liège. Il est ensuite aggloméré à l’aide d’un liant écologique.

Les différences entre le liège naturel et le liège expansé

Ces deux produits, avant d’être recouvert, nécessitent l’application d’un primaire (type Auro n°117) permettant de bloquer les remontées taniques présentes dans le liège. Le tanin est une substance végétale, contenue dans le bois. C’est pourquoi, au contact de l’humidité, le tanin remonte à la surface et fait apparaître des petites taches marrons en transparence sur votre peinture ou votre enduit. Afin d’éviter ce côté disgracieux, il est donc primordial d’appliquer un primaire qui bloquera ces remontées.


Le liège naturel

Le liège naturel peut prendre différentes formes. Il peut être aggloméré grossièrement en plaques, de manière plus fine en rouleaux mais également être laissé sous son état « naturel » en granulat de granulométrie plus ou moins importante.

Les plaques de liège naturel sont souvent utilisées sous parquet flottant (plaques poncées) ou sur les cloisons. Elles peuvent être mises en œuvre au plafond, mais cela n’est pas fréquent et nécessite plus de moyens. Ces plaques apportent donc une correction de résonance ainsi qu’une correction acoustique pour les bruits d’impact mais aussi aériens. L’épaisseur des plaques varie de 10mm à 60mm et existe en finition brute ou poncée.

Le liège poncé est fait pour les poses sous parquet, car toutes les plaques sont rabotées à la même hauteur. Ce qui n’est pas le cas des plaques brutes qui elles, peuvent présenter quelques différences de niveau de l’ordre de 0.1 à 0.5mm.

N’étant pas imputrescible, le liège naturel est uniquement destiné à l’utilisation en intérieur et en milieu non humide.

C’est un produit d’isolation et non de finition, il peut être laissé apparent mais n’est pas aussi travaillé qu’un produit de finition. Il peut donc présenter des irrégularités de couleurs.

Quelle finition sur le liège naturel ?

Pour une pose murale, il faudra appliquer un primaire (type Auro n°117) permettant de bloquer les remontés taniques présentes dans le liège. Ensuite vous pourrez appliquer un sous-enduit, y glisser une trame, puis un enduit de lissage pour pouvoir peindre ou tapisser votre mur.

En cas de pose au sol, il n’y a pas de particularité, vous pouvez simplement poser votre parquet sur le liège, à condition que le sol soit parfaitement plan et que le liège soit poncé.

Le liège expansé

Le liège expansé détient des propriétés purement thermiques et se présente en panneaux et également sous forme de granulat.

Il est principalement utilisé pour l’isolation de façade en extérieur, en soubassement ou encore sous chape (à condition de respecter une épaisseur minimale de 4 cm de béton). En effet, son procédé de fabrication le rend imputrescible et donc résistant à l’humidité.

Tout comme le liège naturel, il faut appliquer le primaire anti-tanin, le sous-enduit avec la trame puis l’enduit de lissage et enfin, la finition de votre choix.


Les alternatives en liège

Le liège se décline également sous forme de rouleaux, avec différentes compositions. Les rouleaux sont destinés à l’utilisation sous parquet en tant que sous couche ou sous carrelage (uniquement le liège et caoutchouc) et peuvent être employés sous un plancher chauffant hydraulique (mais pas électrique).

Les rouleaux en liège naturel

Les rouleaux de lièges naturel, utilisés pour l’isolation thermique peuvent être appliqués en pose flottante ou en pose coller en fonction du revêtement qui sera mis par-dessus. En effet, si votre parquet sera collé sur le liège, il faudra coller la sous couche à votre sol avant d’appliquer le revêtement de finition.

Les rouleaux en liège et caoutchouc

Il existe des rouleaux composés d’un mélange de liège et caoutchouc.  Ceux -ci apportent une isolation phonique et thermique mais plus performante tout de même d’un point de vue phonique. En effet, le caoutchouc (issus de caoutchouc recyclé) va avoir un effet absorbant sur tous les bruits d’impact.

Deux déclinaisons de liège et caoutchouc sont proposés sur notre site internet, le liège et caoutchouc 50/50 (50% liège et 50% caoutchouc) et le 70/30 (70% caoutchouc et 30% liège).

Les deux s’appliquent sous parquet et sous carrelage. Néanmoins, il est impératif d’avoir un support béton pour prétendre à ce type d’utilisation. Le 70/30 apportera une meilleure isolation phonique que le 50/50.

Attention cependant au format des carreaux de carrelage que vous allez y appliquer. Le 70/30 peut supporter des carreaux de maximum 60cmX60cm tandis que le 50/50 peut supporter des carreaux de 30cmX30cm maximum.

Le liège en vrac

Comme indiqué précédemment, le liège existe également en vrac (granulat). Sous forme naturel ou expansé, il est à déverser à même le sol ou à insuffler entre cloisons.

Vous pouvez mélanger le granulat de liège naturel à de la chaux, de façon à obtenir un enduit isolant à appliquer manuellement ou le retrouver dans un enduit à projeter (enduit Diasen par exemple).

L’enduit en liège projeté est souvent utilisé en tant qu’isolant pour surfaces métalliques comme dans les vans pour un aménagement de véhicule. Celui -ci apportera en plus d’une isolation, une bonne régulation de la condensation.

Le granulat de liège expansé, retrouve à peu de choses près les domaines d’utilisation que le naturel.

En effet, le granulat expansé à la particularité (comme tous les produits en liège expansé) de résister à l’humidité. Il peut donc être employé pour la conception de chape en béton allégé.

Les dalles murales en liège

Les dalles de liège sont à placer en murale à des fins décoratives (tableau) ou en sous-couche.

Les bandes résilientes

Nous proposons également des rouleaux de bandes résilientes. Placées entre solives et plancher, elles permettent de désolidariser les deux masses pleines entre lesquelles elle se trouve.

Elles peuvent également servir à accueillir les montants de placo par exemple, ou bien en charpente.

Nous serions heureux de savoir ce que vous en pensez.

Laisser un commentaire

treize + dix-huit =

Menu